Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Nuit de la comédie américaine

Coen, Ramis, Edwards et Stiller


Redécouvrez 4 comédies américaines cultes !


4 films :


The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen (1998, 1h57)
Un jour sans fin de Harold Ramis(Groundhog Day, 1993, 1h43)
Elle de Blake Edwards (Ten, 1979, 2h)
Tonnerre sous les tropiques de Ben Stiller (Tropic Thunder, 2008, 1h48)

 

Pendant la nuit, la possibilité de faire une pause derrière l'écran ! Des tapis de sol et des coussins seront à votre disposition pendant les projections. Tous les films seront précédés d'extraits des plus grandes scènes comiques de l'histoire du cinéma. Toute la nuit, bar ouvert (café, bières) et possibilité de restauration légère. Au petit matin, à la fin du dernier film, le festival Lumière 2010 vous offre un petit déjeuner !

 

 The Big Lebowski

The Big Lebowski 

de Joel et Ethan Coen (1998, 1h57)
Sur une trame de film noir, les frères Coen cultivent l'art de l'excentricité et de la satire.

 

 Un jour sans fin Un jour sans fin

de Harold Ramis(Groundhog Day, 1993, 1h43)
Qui n'a jamais rêvé de pouvoir revivre une journée passée?
 ELLE  Elle 

de Blake Edwards (Ten, 1979, 2h)
Et si l'adolescence finissait à quarante ans?
 Tonnerre sous les tropiques  Tonnerre sous les tropiques

de Ben Stiller (Tropic Thunder, 2008, 1h48)
Une impitoyable et hilarante satire d'Hollywood !



  

Tarif pour la nuit : 13 euros et
10 euros pour les accrédités ! 

 


 LA GRILLE - PROGRAMMATION 2010.pdf 

 


LES FILMS :

THE BIG LEBOWSKI
de Joel et Ethan CoenEtats-Unis, 1998

The Big LebowskiDans le Los Angeles des années 1970, Jeffrey Lebowski alias The Dude (Jeff Bridges), passe une partie de son temps à traîner avec son pote Walter (John Goodman), ancien du Vietnam, crétin et facho. Un jour, des truands confondent Jeffrey avec son homonyme richissime, The Big Lebowski (David Huddleston)...
 
Sur une trame de film noir bien ficelé, les frères Coen cultivent  l’art de l’excentricité et de la satire. Les trois copains se perdent en théories oiseuses, en coups à boire (un White Russian de préférence), en parties de bowling psychédéliques et, fait nouveau dans leur quotidien de paresse, doivent se sortir de l’imbroglio auquel ils sont mêlés par hasard. Et même si Jeff est un pacifiste désinvolte, il n’a pas l’intention de se laisser faire et est poussé en ce sens par Walter, caricature de l’ancien du Vietnam. Ils rencontrent une série de personnages truculents. Tout ce délire est d’une rare justesse, et surtout  d’un humour noir, décalé et décapant ! 

The Big Lebowski
Etats-Unis, 1998, 1h57, couleur, format 1:85
Réalisation : Joel et Ethan Coen
Scénario : Joel et Ethan Coen 
Photo : Roger Deakins Musique : Carter Burwell
Montage : Tricia Cooke, Ethan Coen, Joel Coen
Interprètes : Jeff Bridges (Jeffrey Lebowski, The Dude), John Goodman (Walter Sobchak), Julianne Moore (Maude Lebowski), Steve Buscemi (Theodore Donald 'Donny' Kerabatsos), David Huddleston (Jeffrey Lebowski, The Big Lebowski), Philip Seymour Hoffman (Brandt), Tara Reid (Bunny Lebowski), Philip Moon (Woo, Treehorn Thug), Mark Pellegrino (Blond Treehorn Thug), Flea (nihiliste, Kieffer), Torsten Voges (nihiliste, Franz), John Turturro (Jesus Quintana)


Le festival tient à remercier très chaleureusement Universal Pictures pour sa précieuse collaboration.

***

UN JOUR SANS FIN
d'Harold Ramis
Etats-Unis, 1993

Un Jour sans finPhil, présentateur météo, part avec son équipe dans la petite ville de Punxsutawney, en Pennsylvanie pour couvrir ″le jour de la marmotte″. Des intempéries l’empêchent de repartir le soir même. Il est condamné à rester sur place, et à revivre encore et encore la même journée…

Un Jour sans fin est plus qu’une comédie de mœurs sur un citadin vaniteux et blasé piégé au cœur de l’Amérique profonde. En introduisant une petite dose de science fiction, Harold Ramis fait décoller le scénario. Il entraîne Bill Murray et les spectateurs dans un monde absurde, où l’on perd pied, et où toutes les expériences – et les gags – sont sans conséquence. Un film ingénieux qui donne le vertige et de bons fous rires !
 
Un jour sans fin (Groundhog Day)
Etats-Unis, 1993, 1h41, couleur, format 1:85
Réalisation : Harold Ramis
Scénario : Danny Rubin, Harold Ramis, Danny Rubin
Photo : John Bailey 
Musique : George Fenton Montage : Pembroke J. Herring 
Interprètes : Bill Murray (Phil), Andie MacDowell (Rita), Chris Elliott (Larry), Stephen Tobolowsky (Ned), Brian Doyle-Murray (Buster), Marita Geraghty (Nancy), Angela Paton (Mme Lancaster), Rick Ducommun (Gus), Rick Overton (Ralph)

***

ELLE
de Blake Edwards
Etats-Unis, 1979


Elle
George Webber mène la belle vie en Californie. Compositeur de chansons à la mode, il est tendrement aimé par sa compagne Samantha et est entouré de bons copains. Mais la crise de la quarantaine le surprend...

 

Réalisateur célèbre pour sa comédie romantique Diamants sur canapé (Breakfast at Tiffany’s, 1961) avec Audrey Hepburn, et pour ses innombrables épisodes de La Panthère Rose (1963), Blake Edwards donne ici dans le burlesque, version années 1970. Les gags semblent s’abattre inexorablement sur le pauvre George, loser hilarant et en pleine régression, incarné par Dudley Moore. Il court après un fantasme – ″elle″, incarnée par Bo Derek, magnifique lorsqu’elle sort de l’eau moulée dans sa chemise blanche – et les mille péripéties qu’il rencontre n’en font pas seulement un clown ou un dragueur effréné mais dévoilent aussi son romantisme d’adolescent paumé et maladroit.

Elle (Ten)
Etats-Unis, 1979, 2h00, couleur, format 2:35
Réalisation : Blake Edwards
Scénario : Blake Edwards
Photo : Frank Stanley
Musique : Henry Mancini, paroles de Robert Wells
Montage : Ralph E. Winters
Interprètes : Dudley Moore (George Webber), Julie Andrews (Samantha Taylor), Bo Derek (Jenny Hanley), Robert Webber (Hugh), Dee Wallace (Mary Lewis), Sam J. Jones (David Hanley), Brian Dennehy (Donald), Max Showalter (le Pasteur), Rad Daly (Josh)

***

TONNERRE SOUS LES TROPIQUES
de Ben Stiller
Etats-Unis • Grande-Bretagne • Allemagne, 2008

TonnerreDans le Sud-est asiatique, une équipe américaine tourne un film sur la guerre du Vietnam. Rapidement, le tournage prend du retard, dépasse le budget et vire à la catastrophe...   

Après avoir joué dans des comédies de mœurs très réussies comme La Famille Tannenbaum ou Zoolander qu’il a lui-même réalisé, Ben Stiller reste dans un registre hilarant avec cette parodie de film de guerre. Celle-ci ne pouvait se dérouler qu’au Vietnam, lieu mythique de tous les actes d’héroïsme américains. Le film fait ouvertement la satire d’Hollywood, de ses codes et de ses stars à travers l’histoire de cinq acteurs perdus dans la jungle pendant un tournage. La mise en abyme entraîne des quiproquos désopilants : dans l’adversité, les acteurs finissent par se prendre pour des guerriers mais n’ont pour seule référence que les standards du film de genre hollywoodien !

Tonnerre sous les tropiques (Tropic Thunder)
Etats-Unis • Grande-Bretagne • Allemagne, 2008, 1h48, couleur, format 2:35 
Réalisation : Ben Stiller
Scénario : Ben Stiller, Justin Theroux, Etan CohenPhoto : John Toll 
Musique : Theodore Shapiro Montage : Greg Hayden 
Interprètes : Ben Stiller (Tugg Speedman), Jack Black (Jeff Portnoy), Robert Downey Jr. (Kirk Lazarus),Nick Nolte (John « Four Leaf » Tayback), Jay Baruchel (Kevin Sandusky), Brandon T. Jackson (Alpa Chino), Danny McBride (Cody Underwood), Steve Coogan (Damien Cockburn), Tom Cruise (Les Grossman)


 LA GRILLE - PROGRAMMATION 2010.pdf 


 




Séances



Samedi 27 juin à 18h30, LLE NON AFFECTE
Mercredi 17 octobre à 16h30, Cinéma Comœdia
Samedi 20 octobre à 14h30, Le Zola