Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Les Nuits blanches

de Luchino Visconti

Italie • France, 1957


Au cœur d’une nuit d’hiver, Mario erre dans les rues désertes de Livourne. Il rencontre l’intrigante Natalia, qui attend, anxieuse, sur un pont. Ils deviennent amis, se confient l’un à l’autre, et se donnent rendez-vous au même endroit les nuits suivantes. Au fil de leurs promenades, Mario tombe amoureux de Natalia…

 


Pathé Bellecour (1ère salle)

17h30 Les Nuits blanches de Luchino Visconti présenté par Nicolas Saada


 

Plongé dans la brume d’hiver, le film a un aspect très onirique. Visconti dit s’être attaché à cette nouvelle de Dostoïevski « justement pour cette possibilité qu’elle offre d’évasion de la réalité. » Le cinéaste, qui depuis 1946 s’adonne également à la mise en scène de théâtre et d’opéra, donne à ce film un aspect théâtral qui laisse libre cours aux sentiments. Une magnifique histoire d’amour impossible.

 

 

 


Partie de danse
A noter la danse incroyable de Marcello Mastroianni, qui paraît au début risible et gauche, puis semble transporté, voire endiablé. Une scène mythique, pleine d’humour.

 

 



Séances



Samedi 16 octobre à 16h45, ITUT LUMIERE / HANGAR / LYON 8



Les Nuits blanches
(Le notti bianche)
Italie • France, 1957, 1h47, noir et blanc, format 1:66
Réalisation : Luchino Visconti
Scénario : Luchino Visconti, Suso Cecchi D'Amico d’après Les Nuits blanches de Fedor Dostoïevski
Photo : Giuseppe Rotunno
Musique : Nino Rota
Montage : Mario Serandrei
Interprètes : Maria Schell (Natalia), Marcello Mastroianni (Mario), Jean Marais (le locataire), Clara Calamai (la prostituée), Dick Sanders (dans son propre rôle : danseur)