Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Sandra

de Luchino Visconti

Italie , 1965


Accompagnée de son mari américain, Sandra retourne dans la demeure de son enfance en Toscane afin de régler des formalités liées à la mémoire de son père, mort à Auschwitz. Les retrouvailles avec son frère Gianni qui montre une affection pressante et trouble à son égard, avec son beau-père qu’elle déteste et qu’elle rend responsable de son enfance difficile, avec sa mère qui perd la raison, tout concourt à remuer un passé douloureux…


Institut Lumière - le 8.10.2010
19h Sandra de Luchino Visconti
présenté par Claudia Cardinale et Atom Egoyan
En savoir plus à propos de l'ART BOOK d'Atom Egoyan 

 

 
Lion d’or au festival de Venise en 1965, Sandra est un film intimiste en contraste avec le souffle des fresques historiques du cinéaste. Après le succès du Guépard, Luchino Visconti voulait offrir un nouveau rôle à Claudia Cardinale. Avec sa scénariste Suso Cecchi D’Amico, c’est à Électre qu’ils pensent comme inspiration pour le personnage, comme elle le dira : « Nous ne pouvions plus voir la Cardinale qu’en symbole de la conscience familiale, de l’ordre, de la fidélité exigeant un crime aussi atroce que celui qui a offensé la loi. » Ainsi, après avoir illuminé Le Guépard, Claudia Cardinale porte ce film en noir et blanc avec une grande subtilité.

 

 

 

Un film poème
Le titre italien du film Vaghe stelle dell’Orsa… correspond au premier vers d’un poème de Giacomo Leopardi, « Le Ricordanze » (Canti) : « Belles étoiles de l’Ourse, savais-je / Qu’un jour je viendrais vous revoir / Scintillant au-dessus du jardin de mon père, / Que je vous parlerais encore des fenêtres / De la demeure où je vécus enfant / Contemplant la fin de mes bonheurs ? »

 

 

Copie restaurée en 2004 par Sony Columbia.

 


Institut Lumière - le 8.10.2010
19h Sandra de Luchino Visconti
présenté par Claudia Cardinale et Atom Egoyan




Sandra (Vaghe stelle dell’Orsa…)
Italie, 1965, 1h45, noir et blanc, format 1:85

Réalisation : Luchino Visconti
Scénario : Luchino Visconti, Suso Cecchi D'Amico, Enrico Medioli
Photo : Armando Nannuzzi 
Musique : César Franck, Prélude, Choral et Fugue
Montage : Mario Serandrei

Interprètes : Claudia Cardinale (Sandra Dawson), Jean Sorel (Gianni Luzatti), Marie Bell (Corinna Luzatti, la mère), Renzo Ricci (Antonio Gilardini), Michael Craig (Andrew Dawson)



 

 

 

 

 

Dear Sandra

 

L’Art Book d'Atom Egoyan

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Imprimé dans une édition limitée de trois cents copies numérotées et signées, Dear Sandra est un livre d'art créé par Atom Egoyan avec les éditions Volumina.
Le livre rend  hommage
au chef-d'œuvre de Luchino Visconti Sandra/Vaghe stelle dell'Orsa avec un texte écrit à la main composé spécialement pour l'occasion par l'auteur.
Ce livre contient des photographies noir et blanc jamais publiées du plateau de tournage du film, des photographies en couleurs prises aujourd’hui sur les lieux du tournage, des interventions graphiques basées sur les affiches originales des années 60 du film et d'autres matériaux iconographiques.
Une ardoise d'albâtre orne l'emballage.
Livre disponible au Village Cinéma du festival


 

 

Une note courte par Atom Egoyan

"L'histoire de ce projet a commencé il y a quatre ans. Comme j'errais autour du magnifique Mole Antonelliana, j'ai croisé par hasard une affiche de film de Sandra (Vaghe stelle dell’Orsa…) de Luchino Visconti. Elle a semblé planer au-dessus de moi, à demi- éclairée, et cette expérience fut comme une Epiphanie.
L'idée de créer un livre qui considérerait le travail d'un autre réalisateur d’un point de vue subjectif était fascinante.
Il m'a semblé qu'une telle exploration pourrait donner forme à la relation « personnelle » que j’entretiens avec Vaghe stelle dell'Orsa.

 

Alors, après les mois de recherche - pendant lequel le temps nous avons trouvé un journal de travail, des versions différentes du scénario et des images de publicité - nous sommes tombés sur une découverte extraordinaire.

Des milliers d'images, surtout inédites, dans le vieux format 6x6, qui a capturé presque chaque moment du tournage. J'ai été stupéfié de voir la production du film avait été si profondément documentée.C’était comme si  mon " photographe imaginaire" était soudainement devenu réel! Ses images ont structuré ce livre. Et en effet c'était le même détail et la contemplation fournie par la trouvaille des photographies qui m'ont inspiré l’écriture d’une lettre directement adressée à Claudia Cardinale.

Elle deviendrait le centre de toutes mes questions - presque une participante et une complice
de la plupart des mes pensées intimes à propos du film ainsi que le personnage de Sandra, son rôle.

 

Je n'ai jamais été à Volterra, mais j’étais intrigué de penser que les emplacements, le paysage des scènes et les objets, que j'avais seulement vu sur le celluloïd dépeint dans le style noir et blanc et décadent de Visconti, possédait une réalité très différente. Un poids différent, une luminosité, une identité, et - par dessus tout - une couleur différente. Les photographies numériques créées pour Dear Sandra ont été ainsi une vraie révélation pour beaucoup de raisons. D'une part, rien ne semble avoir changé à Volterra depuis que Visconti l’a quitté. D'autre part, l'explosion de couleur ajoute une nouvelle signification aux images, les projetant dans une dimension métacinématographique.

 

Dans ce sens, ces pages contiennent une relation complexe entre les fausses-vérités de la cinématographie en noir et blanc et une tentative honnête de préserver une ville qui disparaît."

 

ATOM EGOYAN

 

 

 

 

 

Volumina
Volumina est une association culturelle qui catalyse la création de projets artistiques uniques. Comme ce livre d'art créé avec Atom Egoyan, Volumina produit des livres d’art d’éditions limitées et des expositions de grand artistes tels Peter Greenaway, David Cronenberg et Michael Nyman.