Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Les Otages

de Raymond Bernard

France,


Baumont, le maire de Champlagny, et Rossignol, un châtelain local, sont en procès depuis bien longtemps. Ils ignorent que leurs enfants se sont secrètement mariés. Quand, en 1941, les Allemands s’installent au village, le fils Rossignol tue l’un de leurs officiers. Cinq français, dont Beaumont et Rossignol, sont alors pris en otage et menacés de représailles…



Une nouvelle fois, Raymond Bernard se montre subtilement mais réellement engagé dans son film. Tourné en 1939, alors que les accords de Munich rassurent pour un temps les Français, Raymond Bernard porte un message pacifiste qui se révèle particulièrement justifié. Les scènes de l’occupation allemande semblent prémonitoires. Tout en dénonçant la petitesse de la bourgeoisie de province, Raymond Bernard met en scène des personnages nuancés et touchants, parfois même d’une certaine grandeur, ballottés dans un contexte qui les dépasse.

 

 

 

Un film d’actualité
Le film tourné avant la Seconde Guerre mondiale a pour cadre la Première. Néanmoins, l’actualité le rattrape et il sort en 1939, dans une version censurée. Le film est caché pendant l’occupation allemande. Le négatif a disparu mais les vingt minutes coupées par la censure ont pu être restituées grâce au montage de deux copies sauvées.

 



 

Plus de détails sur la version
Il s’agit de la version dite « complète » faite par Les Documents Cinématographiques à partir d’une copie des Archives Françaises du Film restaurée en 1992 (version censurée, manquent 20min), et d’une copie d’origine suisse-allemande des Archives Françaises du Film restaurée en 1996 (manquent 10min), avec le scénario original comme appui. Ce qui explique la présence de certains sous-titres allemands. 


Séances



Mercredi 06 octobre à 16h45, Institut Lumière



Les Otages

France, 1939, 1h45, noir et blanc, format 1:37
Réalisation : Raymond Bernard
Scénario : Leo Mittler, Victor Trivas, Jean Anouilh
Photo : Léon Bellet, Jean Brévignon, Robert Le Febvre
Musique : Darius Milhaud
Montage : Charlotte Guilbert

Interprètes : Annie Vernay (Annie Beaumont), Saturnin Fabre (Rossignol), Fernand Charpin (Beaumont, le maire), Dorville (Rodillar), Pierre Larquey (Fabien), Pierre Labry (Rameau), Noël Roquevert (Le garde-champêtre), Palmyre Levasseur (Mme Rossignol), Georges Douking (Brazoux), Mady Berry (Maria), Jean Pâqui (Pierre Rossignol)

 

 



Le film sera précédé d'un avant-programme extrait des documentaires Raymond Bernard, fils de Tristan et Raymond Bernard, un grand cinéaste français (entretien filmé réalisé par Roger Ikhlef en 1973), organisé en partenariat avec l'INA.