Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Prix Lumière : Milos Forman


Le Prix Lumière sera remis à l’Amphithéâtre – Centre de Congrès le samedi 9 octobre 2010 à 18h15 suivi de la projection AMADEUS DIRECTOR'S CUT

 

AMADEUS DIRECTOR'S CUT

Vienne, novembre 1823. Un vieillard, Antonio Salieri, compositeur à la cour, tente de mettre fin à ses jours. Il affirme être responsable de la mort de Mozart, trente ans plus tôt. Sur son lit d’hôpital, Salieri raconte la rivalité qui l’a opposé toute sa vie à Mozart, arrivé en 1781 à Vienne précédé d’une enviable réputation...

 

Sans doute le film le plus populaire de Milos Forman, Amadeus est bien plus qu’une simple biographie de Wolfgang Amadeus Mozart, c’est « un thriller dans un milieu musical », selon le réalisateur, ou encore une « une fiction, une fantaisie sur le thème de la vie de Mozart » selon le scénariste Peter Shaffer. Le film adopte le point de vue du compositeur Salieri qui voue à Mozart haine et jalousie. Ce parti pris subjectif ouvre un espace de liberté que Milos Forman exploite largement pour faire un film extravagant, grandiose et grave, à l’image de Mozart. Sa musique est le troisième personnage de l’histoire.




Le film aux huit Oscars
En 1985, le film reçut huit Oscars : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté, meilleur acteur (F. Murray Abraham) meilleure direction artistique, meilleure création de costumes, meilleur maquillage, meilleur son. Cette année là, c’est Maurice Jarre qui reçut l’Oscar de la meilleure musique pour La Route des Indes de David Lean. Sur scène, il déclara : « J’ai gagné parce que le musicien d’Amadeus ne pouvait pas concourir… »

LE PRIX LUMIERE 

Le Prix Lumière, créé par l’Institut Lumière dans les années 1990 et lancé pour la première fois en 2009, récompense un cinéaste pour l’ensemble de son œuvre et pour le lien qu’il entretient avec l’histoire du cinéma.Parce qu’il faut prendre le temps de dire notre gratitude aux cinéastes, à ceux qui habitent nos vies, il fallait, à Lyon, ville natale du Cinématographe, créer cette distinction. Une distinction qui s’appuie sur le temps, la reconnaissance et l’admiration. Le principe d’admiration circule, dans l’histoire du cinéma, parce que les metteurs en scène, loin ou proches, se parlent, s’inspirent, s’encouragent.

 

Prix Lumière
La fabrication de l'objet "Prix Lumière" est réalisée par Jérôme Faure, pour PurObjet.



 A l'occasion de l'attribution du Prix Lumière à Milos Forman, rétrospective de ses films.

• Concours (Konkurs, 1963, 45min) suivi de 
S’il n’y avait pas ces guinguettes (Kdyby ty muziky nebyly, 1963, 33min)
• L’As de pique (Cerny Petr, 1963, 1h27)
• Les Amours d’une blonde (Lasky Jedne Plavovlasky, 1965, 1h25)
• Au feu les pompiers (Hori, ma panenko, 1967, 1h11)
• Taking Off (Taking Off, 1971, 1h33)
• Vol au-dessus d’un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo’s Nest, 1975, 2h10)
• Hair (Hair, 1978, 2h)
• Ragtime (Ragtime, 1981, 2h35)
• Amadeus Director's Cut (Amadeus Director's Cut, 1984, 3h)
• Valmont (Valmont, 1989, 2h20)
• Larry Flynt (The People vs. Larry Flynt, 1996, 2h10)
• Man on the Moon (Man on the Moon, 1999, 1h57)
• Les Fantômes de Goya (Goya’s Ghosts, 2006, 1h53)
• A Walk Worthwhile (Dobre placená procházka, 2009, 1h25)
Documentaires:
• Milos Forman : What Doesn’t Kill You… de Miloslav Smidmajer (Milos Forman : Co te nezabije..., 2009, 1h40)
• Milos Forman, années 60 de Luc Lagier (2010, 50min)