Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Boudu sauvé des eaux

de Jean Renoir

France, 1932


Boudu, un clochard parisien, perd son chien. Il se jette du pont des Arts dans la Seine. M. Lestingois, un libraire du quartier l’ayant aperçu grâce à la longue vue qui lui permet de lorgner les passantes, plonge à son tour pour le sauver. Il décide alors de rendre à Boudu le goût de vivre et l’installe chez lui. Boudu y prend rapidement ses aises…

A l'occasion de la projection au Pathé Bellecour le 6.10.2010 à 19h45 sera remis le Prix Raymond Chirat à Pascal Mérigeau.
Le Prix Raymond Chirat récompense un écrivain - historien- chercheur en histoire du cinéma.
 


Grand classique du cinéma français devenu pourtant assez rare, Boudu sauvé des eaux est l’un des films les plus drôles et les plus libres de Jean Renoir. Le ton est donné dès la scène d’ouverture : un libraire rondouillard et caricatural, tripote la bonne en lui déclarant : « Mes pipeaux, jusqu’au dernier souffle, te chanteront la louange des roses ». À travers cette comédie, Jean Renoir aborde avec joie le thème de la liberté. Elle est pleinement appréciée des bourgeois hypocrites (dont Renoir offre une satire savoureuse) comme de ce clochard anticonformiste génialement incarné par Michel Simon. Le film est aussi un superbe témoignage sur le Paris des années 1930.

 



Boudu au théâtre

Michel Simon interprétait le rôle de Boudu au théâtre dans la pièce d’origine. Il avait déjà tourné avec Jean Renoir à deux reprises, dans Tire au Flanc (1928) et La Chienne (1931), film à la fin duquel l’acteur incarne déjà un clochard. C’est en revoyant ces séquences que Jean Renoir a été convaincu de tourner Boudu sauvé des eaux avec Michel Simon.




La restauration du film
Film restauré par Pathé à partir de la numérisation 2K du négatif image original nitrate et d'un marron de conservation. La restauration de la bande son a été effectuée à partir du meilleur élément disponible, une copie d'exploitation positive, étant donnée l'impossibilité d'utiliser les éléments originaux, incomplets et chimiquement compromis. L'aspect flouté de certains plans résulte des choix de prises de vues et de l'utilisation de filtres par le réalisateur. La scène du crachat initialement coupée à la censure a été réintégrée dans le film. Les travaux ont été effectués auxlaboratoires L'Immagine Ritrovata (Italie) et Digimage (Paris). 



Séances



Mercredi 06 octobre à 19h45, Pathé Bellecour (S2)



Boudu sauvé des eauxFrance, 1932, 1h25, noir et blanc, format 1:19

Réalisation : Jean Renoir
Scénario : Jean Renoir, Albert Valentin d’après la pièce Boudu sauvé des eaux de  René Fauchois
Photo : Georges Asselin, Marcel Lucien
Musique : Igor Kalinowski,  Johann Strauss Le Beau Danube bleu
Montage : Suzanne de Troeye, Marguerite Renoir

Interprètes : Michel Simon (Boudu), Charles Granval (Edouard Lestingois), Marcelle Hainia (Emma Lestingois), Séverine Lerczinska (Anne-Marie, la bonne), Max Dalban (Godin), Jean Gehret (Vigour), Jean Dasté (l’étudiant), Jacques Becker (le poète)