Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



L’Isolé

de Frank Borzage

Etats-Unis, 1929


La veuve Tucker, ses quatre enfants en bas âge et sa fille Mary vivent dans la misère. Cette dernière subvient aux besoins de la famille en vendant les maigres produits de la ferme au village et aux ouvriers des lignes électriques. Juchés en haut des poteaux, Wrenn, le patron, grossier et séducteur, et le corvéable Timothy en viennent aux mains. Au même moment, la ligne télégraphique annonce la guerre...



Frank Borzage met une nouvelle fois en scène le couple Farrell-Gaynor. Les deux ont tourné séparément dans divers films mais n’ont pas connu le succès de leur duo. Si le scénario de L’Isolé répond au modèle indépassable du mélodrame classique, il est d’une subtilité nouvelle et est transcendé par l’éclatante beauté visuelle du film. « Aucun autre film du cinéaste ne résume aussi limpidement et avec autant d’imagination poétique ce qui fait la quintessence même de l’œuvre de Borzage. On y trouve ce mélange rarissime de féerie et de cruauté qui caractérise des diadèmes tels que La Nuit du chasseur de Charles Laughton (1955). » (Hervé Dumont).

 

 

 

 

 

Marcel Carné et Frank Borzage

Marcel Carné ne cache pas son admiration pour Frank Borzage. Alors critique dans Cinémagazine (1929) il écrit : « Disons tout de suite notre prédilection pour les œuvres de Frank Borzage. Les films qu’il réalise n’ont pas toujours la charpente nécessaire, mais, chefs-d’œuvre de simplicité, ils sont empreints d’une telle pureté, d’une telle sensibilité à fleur de peau, la photographie est parfois d’une suavité si plaisante au regard, qu’on subit à les voir une sorte de plaisir inexprimable. » 

 

 





L’Isolé
(Lucky Star)
Etats-Unis, 1929, 1h30, noir et blanc, format 1:33

Réalisation : Frank Borzage
Scénario : H.H. Caldwell, Katherine Hilliker, John Hunter Booth, Sonya Levien, Tristram Tupper d’après sa nouvelle Three episodes in the life of Timothy Osborn
Photo : Chester A. Lyons, William Cooper Smith              
Montage : H.H. Caldwell, Katherine Hilliker             

Interprètes : Janet Gaynor (Mary Tucker), Charles Farrell (Timothy Osborn), Guinn 'Big Boy' Williams (le Sergent Martin Wrenn), Paul Fix (Joe), Hedwiga Reicher (Mme Tucker), Gloria Grey (Mary Smith), Hector Sarno (Pop Fry)

Projection au Musée Gadagne
ACCOMPAGNEMENT MUSICAL
PAR LE CONSERVATOIRE DE LYON

Thibaud Saby au piano

 

L’accompagnement musical

S’appuyant sur une équipe pédagogique de 190 enseignants, le Conservatoire de Lyon (créé en 1872) dispense un enseignement auprès de 2900 élèves, propose plus de 40 disciplines artistiques et organise près de 250 manifestations par an. Les prestations publiques d’élèves sont parties intégrantes de leur scolarité au Conservatoire car elles permettent aux jeunes musiciens d’appréhender la relation au public, finalité pédagogique essentielle.

 

Musée Gadagne

Situé au cœur du Vieux-Lyon, quartier inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité, l’ensemble Gadagne abrite deux musées majeurs : le musée d´histoire de Lyon et le musée des marionnettes du monde. La réouverture du site l’an dernier est l’occasion de découvrir cet écrin d´exception, métamorphosé par la rénovation et un nouveau projet scientifique et culturel. L’accueil de deux films muets accompagnés par les élèves du Conservatoire est l’opportunité pour Lumière 2010 de faire découvrir aux spectateurs un des plus beaux bâtiments Renaissance de Lyon.