Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



Une Journée bien remplie

de Jean-Louis Trintignant

France • Italie,


Un dimanche matin, Jean Rousseau quitte sa boulangerie, enfourche son side-car et installe sa mère à ses côtés. Tous deux partent sillonner les routes du Gard en suivant un itinéraire préalablement défini. Ensemble, ils accomplissent méthodiquement et calmement une série d’assassinats. Leur plan semble parfaitement établi…

   
Institut Lumière - le 6.10.2010

14h30 Une journée bien remplie de Jean-Louis Trintignant en présence de Jean-Louis Trintignant



Premier film de Jean-Louis Trintignant, acteur déjà célèbre et accompli, Une journée bien remplie associe le suspense du film policier et l’humour d’un film burlesque. Le film est peu bavard et la rareté des dialogues contribue à créer l’atmosphère onirique dans laquelle agit un Dufilho dont l’impassibilité rappelle Buster Keaton. Jean-Louis Trintignant : « Je trouve que Buster Keaton est le plus moderne des grand classiques du muet. Le plus simple et le plus dépouillé. Tout en étant très drôle, il y a une dimension tragique dans ce qu’il fait. » Une aventure pleine d’humour noir sur fond de poésie.

 

 

 

 

Trintignant doublement metteur en scène
Jean-Louis Trintignant : « Quand je suis venu à Paris, il y a vingt ans, c’était pour devenir metteur en scène. » Avec Une journée bien remplie, Trintignant répond doublement à cette aspiration ancienne. Dans la séquence du théâtre d’Orange où Hamlet est assassiné, il s’est donné le rôle du metteur en scène de la troupe.

 

 


Séances



Mercredi 06 octobre à 14h30, Institut Lumière
En présence de Jean-Louis Trintignant
Jeudi 07 octobre à 15h00, IRIS
Vendredi 08 octobre à 16h30, Pathé Bellecour (S2)



Une journée bien remplie
France • Italie, 1972, 1h27, couleur, format 1:66

Réalisation
 : Jean-Louis Trintignant
Scénario : Jean-Louis Trintignant
Photo : William Lubtchansky
Musique : Jean-Sébastien Bach, Bruno Nicolai, Giuseppe Verdi, Richard Wagner
Montage : Nicole Lubtchansky

Interprètes : Jacques Dufilho (Jean Rousseau), Luce Marquand (la mère), André Falcon (le directeur de la piscine), Vittorio Caprioli (Monsieur Magiavacca), Franco Pesce (le père Rousseau), Jacques Doniol-Valcroze (le juré Hamlet-Jacquemont), Jean-Louis Trintignant (le metteur en scène)

 

 

 

En présence du réalisateur Jean-Louis Trintignant 
mercredi 6 octobre  à 14h30 à l’Institut Lumière


 
Révélé par le film de Roger Vadim Et Dieu créa la femme (1956), Jean-Louis Trintignant mène depuis plus de cinquante ans l’une des plus belles carrières d’acteur du cinéma français. Il développe rapidement de très belles collaborations en France comme en Italie : Eté violent de Valerio Zurlini (1959), puis Le Fanfaron de Dino Risi (1962) et Le Combat dans l’île d’Alain Cavalier (1962). Puis vient Un homme et une femme de Claude Lelouch (1966) qui le fait passer à l’échelon supérieur, le film reçoit la Palme d’or du Festival de Cannes et assoit durablement sa notoriété. Au cours de cette carrière internationale, il réalise deux films, Une journée bien remplie (1972) et Le Maître nageur (1979).