Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival



L’Ange de la rue

de Frank Borzage

Etats-Unis, 1928


Dans les quartiers pauvres de Naples, une jeune fille, Angela, ne peut payer les soins qu'exige la santé de sa mère grabataire. Après avoir tenté de mendier et de se prostituer, elle vole de l'argent laissé à un comptoir. Arrêtée et condamnée à un an de pénitencier, elle parvient à s'échapper et rencontre un peintre bohème, Gino, qui veut faire son portrait...




Après le triomphe de L’Heure suprême, Frank Borzage dirige à nouveau le couple adulé du public Charles Farrell- Janet Gaynorn. On retrouve les éléments du succès : une jeune fille vouée à la prostitution, un couple solide comme un roc dans l’adversité, la plongée au cœur d’une ville européenne, Naples, lieu labyrinthique de tous les dangers… Loin de faire un remake de ses œuvres antérieures, Frank Borzage signe un film éblouissant, proche de l’expressionisme allemand. Les jeux d’ombres et lumières semblent refléter les états d’âmes des protagonistes. Cette esthétique n’est jamais gratuite et concorde avec la puissance émotionnelle des séquences.

 

 

 

 

Le couple Janet Gaynor et Charles Farrel
Janet Gaynor et Charles Farrell forment le couple hollywoodien préféré du public …alors que dans la réalité ils ne sont que ″collègues″. Qu’importe, la Fox joue sur l’idée et organise une campagne fantaisiste pour marier les deux tourtereaux. Cela n’est pas sans rappeler le scénario de Chantons sous la pluie de Stanley Donen et Gene Kelly (1952). Janet Gaynor et Charles Farrell joueront encore dans divers films de Frank Borzage dont L’Isolé (Lucky Star, 1929) et ont tourné plusieurs comédies musicales sous la direction de David Butler.

 

 


Séances



Vendredi 08 octobre à 21h45, Institut Lumière



L’Ange de la rue
(Street Angel)
Etats-Unis, 1928, 1h42, noir et blanc, format 1:33

Réalisation : Frank Borzage
Scénario : H.H. Caldwell, Katherine Hilliker, Marion Orth, Philip Klein,        Henry Roberts Symonds, Monckton Hoffe d’après sa pièce         The Lady Cristilinda
Photo : Ernest Palmer          
Montage : Barney Wolf                    

Interprètes : Janet Gaynor (Angela), Charles Farrell (Gino), Alberto Rabagliati (policier), Cino Conti (policier), Guido Trento (Neri le sergent de police), Henry Armetta (Mascetto), Louis Liggett (Beppo), Milton Dickinson (Bimbo), Natalie Kingston (Lisetta)

PROJECTION A L’ INSTITUT LUMIERE
IMPROVISATION EN DIRECT PAR FLORIAN DOIDY

Florian Doidy, pianiste formé entre autres au CNR de Lyon et à l’ENM Villeurbanne, mise sur son aptitude à comprendre la musique et à la créer, à travers diverses expériences : composition pour le théâtre et la vidéo, prise de son, accompagnement de films muets, stages d’ingénierie sonore ainsi que musiques de films, concerts en piano solo ou dans diverses formations de création, etc. La ligne de conduite reste toujours la même, sans concessions ; la création avant tout. Un jeu léger, spontané, virtuose, qui ne prend jamais le pas sur le temps de l'écoute.
www.floriandoidy.com