Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival

 

Jean-Francois Richet

 

 


Originaire de Meaux, Jean-Francois Richet s'initie au cinéma en regardant les films de cinéastes russes tels que Dziga Vertov et, surtout Sergei Eisenstein, son influence majeure. En 1995, il signe un premier film très engagé et très remarqué, Etat des lieux. Il persiste dans la voie politique avec Ma 6-T va crack-er, où il dirige des comédiens non-professionnels issus directement du milieu social qu'il décrit. Avec son troisième long métrage, De l'amour, Jean-François Richet se lance dans un exercice différent. Ecrit pour la comédienne Virginie Ledoyen, cette chronique d'un fait divers en banlieue réunit aussi Jean-François Stévenin et Bruno Putzulu. En 2004, à l'initiative du producteur français Pascal Caucheteux, Jean-Francois Richet tente l'aventure américaine et réalise Assaut sur le central 13, remake du classique de John Carpenter. En 2008, Jean-François Richet s'attaque à la réalisation de  Mesrine : L'Instinct de mort et Mesrine : L'Ennemi public n°1, un diptyque sur le célèbre criminel incarné par Vincent Cassel. C’est l'occasion pour lui de diriger un casting prestigieux dans lequel figurent notamment Gérard Depardieu, Gérard Lanvin, Cécile de France, Ludivine Sagnier ou encore Mathieu Amalric.


 

Mardi 5 octobre à 19h30,
Cinéma Opéra
La Classe ouvrière va au paradis
d’Elio Petri

Présenté par
Jean-François Richet



Retour