Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival

 

Marina Foïs

 

 


Marina Foïs débute sa carrière de comédienne au théâtre, d'abord seule, puis avec la troupe comique "The Royal Imperial Green Rabit Company". Rebaptisée "Les Robins des Bois", celle-ci est remarquée en 1996 par Dominique Farrugia et ne tarde pas à devenir une référence dans le nouveau paysage comique français. Elle apparaît pour la première fois sur grand écran en 1994 dans Casque bleu de Gérard Jugnot, puis enchaîne les rôles dans les comédies Serial lover (1998) et Trafic d'influence (1999). En 2001, grâce au succès des "Robins des Bois", elle multiplie les expériences cinématographiques, toujours dans le registre comique : elle incarne ainsi l'organisatrice d'un vaste coup monté dans La Tour Montparnasse infernale, la jolie Sucettalanis dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (2002) ou encore une jeune nurse dans Le Raid (2002). En 2003, elle tourne à deux reprises sous la direction de Claude Duty : Filles perdues, cheveux gras, et Bienvenue au gîte. Après avoir retrouvé la joyeuse troupe des "Robin des Bois" pour la comédie préhistorique RRRrrrr !!! (2004), elle poursuit brillamment sa carrière solo en jouant Un petit jeu sans conséquence (2004) pour Bernard Rapp et en grattant Un ticket pour l'espace (2006) pour Kad Merad. Irrésistible face à Julien Boisselier dans J'me sens pas belle (2005), elle joue, en 2007, un rôle à contre-emploi, celui d'une mère de famille désespérée, dans le très noir Darling de Christine Carrière. L'année suivante elle poursuit avec des projets audacieux comme l'adaptation d'un roman de Flaubert, Un cœur simple. En 2009, elle participe à la réflexion sur la liberté proposée par Christophe Honoré dans Non ma fille, tu n'iras pas danser, où elle côtoie Chiara Mastroianni. Elle obtient ensuite le premier rôle d'Happy Few (2010) où le jeune réalisateur Antony Cordier remarqué par Douches froides en 2005, lui permet les honneurs d'une sélection à Venise en Compétition officielle.

 


Mardi 5 octobre à 10h30, Pathé Bellecour (2e salle)
Man on the Moon de Milos Forman
présenté par Léa Drucker et Marina Fois



Retour