Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival

 

Serge Toubiana

 

 


Né à Sousse en Tunisie, Serge Toubiana passe son enfance à Grenoble avant de suivre des études de cinéma à Paris. En 1974, il devient rédacteur en chef des Cahiers du cinéma aux côtés de Serge Daney. Il se forme alors à la critique cinématographique et à la pratique de l'entretien qui deviendra sa spécialité. A la fin des années 70, il conçoit Le Journal des Cahiers qui propose une approche plus journalistique de l'actualité cinématographique.

Après le départ de Serge Daney en mars 1982, il reste aux commandes des Cahiers du cinéma. Pendant les années quatre-vingts, il améliorera les structures financières et administratives (augmentation des ventes, nouvelle maquette, édition de livres ...), rajeunira la rédaction (Olivier Assayas, Alain Bergala, Léos Carax, Michel Chion, Charles Tesson...), changera de ligne éditoriale en replaçant le cinéma américain contemporain au devant de l'affiche et reviendra sur les grands réalisateurs français (Claude Chabrol, François Truffaut...). En septembre 1992, il quitte son poste aux Cahiers du cinéma pour le confier à Thierry Jousse. Il est l’auteur d'ouvrages de cinéma, parmi lesquels Persévérance, entretien avec Serge Daney (P.O.L., 1994), Le Cinéma vers son deuxième siècle (Le Monde Editions, 1995), François Truffaut (avec Antoine de Baecque, Gallimard, 1996), Cannes cinéma, cinquante ans de festival vus par Traverso (Cahiers du cinéma, 1997) et The Misfits, chronique d'un tournage par les photographes de Magnum (Cahiers du cinéma, 1999). Il a aussi réalisé François Truffaut, portraits volés (1992) avec Michel Pascal, Isabelle Huppert, une vie pour jouer (2001), Chaplin aujourd’hui : Le Dictateur (2003) et a participé au scénario de films comme Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère... de Réné Allio (1976) ou du documentaire Depardieu, vivre aux éclats de Jean-Claude Guidicelli (2000). En mai 2003, il est nommé directeur de la Cinémathèque française. Il en anime le blog : http://blog.cinematheque.fr/

La Cinémathèque française est à l’origine de la restauration de La 317ème section de Pierre Schoendoerffer présenté dans la cadre de Lumière 2010. 




Vendredi 8 octobre à 14h30
Pathé Bellecour (1ère salle)
La 317e section de Pierre Schoendoerffer
présenté par Pierre Schoendoerffer
et Serge Toubiana



Retour