Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival

 

Jean-Pierre Améris

 


 
Diplômé de l'IDHEC, Jean-Pierre Améris retourne dans sa ville natale, Lyon, pour y réaliser en 1987 trois courts métrages, parmi lesquels Intérim, qui lui vaudra l'année suivante le Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand. C'est en 1992 qu'il met en scène son premier long métrage, Le Bateau de mariage, l'histoire d'un instituteur sous l'Occupation. Le film est sélectionné dans plusieurs festivals internationaux. Jean-Pierre Améris alterne ensuite entre fictions et documentaires avant de signer Les Aveux de l'innocent, primé plusieurs fois au Festival de Cannes en 1996. Deux ans plus tard, Maud Forget et Robinson Stévenin sont les interprètes principaux de Mauvaises fréquentations, Prix de la mise en scène au Festival de San Sebastian. Les centres de soins palliatifs et les clubs de boxe servent de décors à ses deux films suivants : C'est la vie (2001) avec Sandrine Bonnaire et Jacques Dutronc, et Poids léger (2003), l'adaptation d'un roman d'Olivier Adam dans laquelle jouent Nicolas Duvauchelle et Bernard Campan. Jean-Pierre Améris décide ensuite d’adapter l'ouvrage d'Anne Wiazemsky, Je m'appelle Elisabeth, pour évoquer le thème de l'enfance. Son dernier long métrage, Les Emotifs anonymes avec Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde a été tourné à Lyon et sortira le 22 décembre prochain.




Retour à la liste des invités