Grille et liste des films

Vidéos

Institut Lumière


Programme 2010

ouverture

Prix Lumière 2010
Visconti
Ciné US 70's
Raymond Bernard
Dario Argento
Hommages
Dejà classiques!
De retour sur les écrans
Best of

Clôture du festival

 

Françoise Fabian

 


 
Après des débuts au théâtre, Françoise Fabian se lance dans le cinéma dès 1955. Elle commence dans des comédies qui la feront connaître du public : Cette sacrée gamine (1955) de Michel Boisrond, Le Couturier de ces dames (1956) de Jean Boyer, Les Aventures de Till l'espiègle (1956) de Gérard Philipe et Joris Ivens. Elle se distingue aussi dans les films policiers Mémoires d'un flic (1955) de Pierre Foucaud et Maigret voit rouge (1963) de Gilles Grangier. Dans Michel Strogoff (1956) de Carmine Gallone, elle dévoile toute sa beauté. Sa carrière alterne les productions commerciales et les films d'auteur. Elle est convoitée par les plus grands cinéastes français et étrangers. Certains réalisateurs lui confient des personnages particulièrement subtils et complexes comme Luis Buñuel dans Belle de jour (1966). Ma nuit chez Maud (1969), d'Eric Rohmer, où elle campe une femme libérée et moderne, la voit évoluer dans un univers qui lui permet se faire un nom au delà des frontières françaises. Raphaël ou le débauché (1970) de Michel Deville impose Françoise Fabian comme une des actrices les plus convoitées du cinéma français. Elle reçoit d’ailleurs le prix de la meilleure interprétation féminine, en 1973 au Festival International de Cinéma de San Sebastian pour le film : La Bonne année de Claude Lelouch. Les Fougères bleues (1975) de Françoise Sagan, Le Cercle des passions (1982) de Claude d'Anna, Trois places pour le 26 (1988) de Jacques Demy ou Secret défense (1997) de Jacques Rivette lui offrent également des rôles à sa mesure.




Retour à la liste des invités